MTO Blagnac (LIFR) : visi 0m, tempé 2/, QNH1021 (LFMP Q1020, LFBZ Q1020)

Licence de pilote : ULM

Les licences de pilote

Brevet de Base
Licence de pilote avion, limitée autour d'un ou plusieurs aérodromes

PPL
Licence de pilote privé avion, établie suivant les critères OACI

LAPL
Licence de pilote d'avion léger, aux normes EASA

ULM
Licence de pilote d'ultraléger motorisé de classe 3

Publié par cchaix le 4 avr. 2017 à 23:55


ULM. Ultra Léger Motorisé.

Ce nom technique désigne une catégorie d'aéronefs apparue dans les années 1980.
De nos jours, ces appareils se pilotent en suivant la formation de pilote ULM, divisée en six classes.

  • Classe 1 : paramoteur
  • Classe 2 : pendulaire
  • Classe 3 : appareils multiaxes. C'est sur cette classe d'ULM que l'aéroclub forme au pilotage.
  • Classe 5 : autogyre ultraléger
  • Classe 6 : hélicoptère ultraléger

Les ULM sont mono- ou biplaces, d'une masse maximale de 450kg (ou 472.5 si dotés d'un parachute de cellule).
Plus légers que les aéronefs de catégorie "avion", ils présentent des performances de décollage et atterrissage différentes : les pistes d'envol peuvent être plus courtes.

Le répertoire des aérodromes français, ouverts spécifiquement aux ULM ou non, est tenu à jour sur BasULM, un portail de la Fédération Française d'ULM (FFPLUM) : on y trouve des aérodromes aussi variés que les aéroports autorisés aux ULM, en passant par des aérodromes privés dotés de toutes les installations désirables (hangar, restaurant, hébergement), ou même des hydrosurfaces (pour les ULM équipés de flotteurs).

L'ULM à l'ACJM

Pour assurer la formation ULM, l'aéro-club emploie un FK9, construit par FK Lightplanes.

Intéressé(e) par la licence de pilote ULM ? Rejoignez-nous !

Ecrit par:
Admin ACJM