MTO Blagnac (VFR) : visi 10km, tempé 13/, QNH1016 (LFMP Q1018, LFBZ Q1016)

Nos locaux, nos outils

pas que la clé de 12

Au terme d'un réaménagement mené de main de maître par les émérites Jean-Louis et Michel, l'aéro-club s'est doté de nouveaux locaux en 2011.

D'une surface totale d'environ 135m² hors hangars, ils comprennent une zone d'accueil, une salle de cours, ainsi que des bureaux (administration, secrétariat, chef pilote, instructeurs).

Dès que le visiteur pousse la porte de l'aéro-club, et après avoir passé une plaque dédiée au fondateur de l'association, il entre dans un environnement voué à l'aviation. Entre une galerie de photos et affiches des dernières balades aériennes, d'une part, et l'affichage des informations nécessaires au vol, d'autre part, pas de doute : on est là pour voler, ou penser à voler (parce qu'on le veuille ou non, la météo gouverne cette activité de loisir).

Face à l'entrée, on retrouve le bureau du secrétariat, l'affichage de bribes d'histoire de l'aéro-club, et l'accès au hangar.

#

Accueil

#

Coin détente

#

Bienvenue à l'ACJM

Plus loin dans les bâtiments, on accède à la grande salle de cours, et aux bureaux. Au-delà de simplement répondre aux exigences de l'agrément ATO, cela permet à tous (élèves, instructeurs) de pratiquer dans un environnement favorable, avec suffisamment de place pour tous.
Cette grande salle est également utilisée pour les nécessaires réunions (conseil d'administration, instructeurs), et parfois même pour accueillir des stages fédéraux : renouvellement de qualifications d'examinateur, pilotage de précision...

Le chef pilote, le correspondant mécanique, un autre instructeur et enfin le président disposent d'un bureau dans cette extension des locaux.
Un coin cuisine a également été aménagé, rendant les locaux plus agréables à vivre.

Une fois les locaux à vivre passés, on entre dans le hangar, qui abrite la flotte de l'aéro-club.

En fin de journée, un savant jeu de Tetris permet de ranger un mélange d'appareils à ailes hautes et basses dans un espace réduit, toujours avec vigilance.

L'un dirige l'appareil avec sa fourche de tractage, tandis que d'autres aident à la manœuvre, soit pour pousser/tirer, soit pour vérifier que le bout d'aile d'un Cessna passe bien au-dessus du capot d'un Robin.