i MTO Blagnac (VFR) : visi 10km, tempé 11/9°C (ISA -3), QNH1019 (LFMP Q1018, LFBZ Q1020)

FFA - la Fédération Française Aéronautique

rendez-vous rue de Wagram

FFA - la Fédération Française Aéronautique

Posted by cchaix am 18:00 le 29 mars 2019

Share:


Congrès FFA 2019 : suivez le direct

Une fédération d'associations

Née en 1929, la Fédération Française Aéronautique est de nos jours l'union des associations de type aéro-club (tel l'ACJM depuis 1973) qui en font le choix.
Fondée sous le nom de Fédération Nationale Aéronautique, elle est reconnue d'utilité publique en 1933 et adopte son nom actuel en 2003.

Son fonctionnement a muté dans le courant des années 1980, pour devenir celle qu'on connaît aujourd'hui.

Les missions

La fédération représente les environ 40 000 (quarante mille) pilotes privés français licenciés dans les 600 aéro-clubs affiliés.
A ce titre, elle constitue une instance représentative qui a vocation à dialoguer avec les entités dont l'action et l'autorité concerne notre pratique, l'aviation légère et sportive.

Sports Aériens

Si la fédération revêt un caractère sportif, c'est au travers des disciplines de l'aviation légère qui sont reconnues comme sportives* :

  • rallye aérien,
  • pilotage de précision,
  • voltige aérienne,
  • Air Navigation Race

* la liste ci-dessus se limite aux disciplines associées au vol moteur

Pratiquer ces disciplines en aéro-club, c'est ainsi poursuivre la légitimité sportive de notre activité.

Support aux aéroclubs

L'action fédérale au bénéfice des aéroclubs se décline dans plusieurs domaines :

  • support à la montée en compétence des nouveaux dirigeants (professionnalisation des associations oblige)
  • prise en charge de la formation des pilotes examinateurs (ATO FE, au lancement duquel l'ACJM a contribué)
  • mise à disposition de documents-type (statuts, réglements) remis à jour au gré des évolutions réglementaires
  • réalisation de flash-sécurité
  • tissage de partenariats techniques pour construction d'outils
    • Aérodiagnostic, pour mise en place d'un Système de Gestion de la Sécurité
    • RexFFA, la plateforme des Retours d'Expérience

...et les autres exemples sont nombreux.

Accompagnement des jeunes pilotes

Pour tous les pilotes de moins de 21 ans, un système de bourses, nommé Objectif Pilote, est mis en place. Chaque fois qu'un jalon majeur de la formation est atteint, une demande de bourse est déposée par l'aéroclub à l'attention de la fédération.
Un montant est prévu pour chaque jalon, et est susceptible d'être majoré par la détention du BIA et/ou l'accession au pilotage via la souscription d'une licence Jeunes Ailes (durant la formation BIA).

Ce sont ainsi jusqu'à 1500€ qui peuvent financer la formation d'un jeune pilote avion, financés par les cotisations de chaque membre de la FFA.
Le seuil de 21 ans a été ainsi abaissé (auparavant 25 ans, comme les autres fédérations aéronautiques) afin d'être en mesure de pourvoir toutes les demandes de bourse, sans devoir réaliser une sélection.

Assurance et assistance

Chaque cotisation fédérale souscrite comprend un certain nombre de prestations, au rang desquelles les deux plus fréquemment employées :

  • l'assurance couvrant toute activité aérienne au sein de l'aéroclub (avec les réserves d'usage),
  • l'assistance rapatriement, en cas d'empêchement météo d'effectuer un vol retour

Le personnel

La FFA est animée par des équipes de permanents, salariés fédéraux, qui ont pour but de mener à bien les actions fédérales sur le terrain : ce sont notamment des permanents qui traitent les dossiers des bourses Objectif Pilote, ou qui animent les comptes de la FFA sur les réseaux sociaux.

Aux côtés des permanents, on trouve également les élus (bénévoles) de la fédération, qui constituent le comité directeur, les commissions, et élaborent l'action fédérale.

Influence et défense des pratiquants

Comme toutes les fédérations, a fortiori de nos jours, la FFA est notamment un instrument d'influence.
Cette influence est nécessaire à la bonne compréhension de la situation particulière de l'aviation lègère de loisir, peu présente à l'esprit des rédacteurs de réglementation, aux niveaux national et européen.

La FFA est membre du CNFAS (Comité National des Fédérations Aéronautiques et Sportives), et à ces titres, dialogue directement avec la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) et d'autres organes nationaux.

Le CNFAS est représenté à l'échelon européen par les fédérations EAS et EPFU :

Son action est complémentaire de celle de l'AOPA France (Association des propriétaires et pilotes d'avions) ; elles deux ont joué, chacune à leur tour et chacune à leur manière, un rôle important dans les combats récents au sein de l'Europe au bénéfice de l'aviation légère.

Rassemblement annuel en congrès

Chaque année, la fédération se réunit en congrès sur l'espace d'un week-end, ce qui est l'occasion pour les représentants de club de rencontrer leurs pairs venus des quatre coins du pays, mais aussi les dirigeants fédéraux.

Un compte-rendu y est fait de l'activité passée et à venir, tant au niveau statutaire (la FFA est une association loi 1901) qu'au niveau opérationnel.
Sous l'impulsion de Jean-Marie Ozoux, président de la FFA de 2009 à 2017, cette AG statutaire a muté pour évoluer dans ce format, propice à la rencontre de tous les acteurs.
Tenu chaque année le dernier week-end du mois de mars, un congrès FFA se déroule ainsi :

  • vendredi soir réception des participants par l'un des partenaires de la FFA, habituellement Total Aviation,
  • samedi matin en direct et replay AG statutaire, vote des motions et élection (à chaque olympiade) des dirigeants fédéraux
  • samedi après-midi en direct et replay compte-rendu des commissions
  • samedi soir dîner de gala, organisé par le comité régional hôte
  • dimanche matin en direct et replay ateliers d'échange sur les dossiers du moment. Se succèdent, suivant l'actualité, des mesures telles qu'ATO, DTO, LAPL et autres.

Les débats diffusés en direct le sont via une régie FFA retransmise sur Dailymotion.

Au chapitre des derniers congrès ayant vu une représentation ACJM, on trouve notamment :

  • 2014 : Montpellier
  • 2015 : Strasbourg
  • 2016 : Bordeaux
  • 2017 : Poitiers
  • 2018 : Marseille
  • 2019 : La Rochelle

 

Coécrit par Christian Chaix et Jacques Darolles